[ezcol_3fifth]

Après quelques semaines bien remplies, on reprend les bonnes habitudes avec une session Friday Beer Tasting 100% français. Ah la France, sa gastronomie, ses vins, son « je-ne-sais-quoi » (charmeurs, mal polis ?)… Mais aussi ses bières artisanales qui ne cessent d’accroitre leur réputation, comme en témoignent les 6 médailles gagnées au très sérieux World Beer Awards (le genre de jury dont on voudrait bien faire partie…). Bravo à nos six confrères qui sont allés porter haut les couleurs du savoir-faire hexagonal. La French Touch avait envahi le monde à la fin des années 90, nous ne doutons pas que la French Mousse va faire de même (on est très cocorico en ce moment).


[/ezcol_3fifth][ezcol_1fifth]Friday Beer Tasting n°13 : French Touch 1[/ezcol_1fifth][ezcol_1fifth_end]Friday Beer Tasting n°13 : French Touch 2[/ezcol_1fifth_end][ezcol_1third]Brasserie : Brasserie du Mont Salève
Nom : Mademoiselle Barbe Rouge FPA
Type : French Pale Ale / IPA
Titrage : 6% alc.

Friday Beer Tasting n°13 : French Touch 3[/ezcol_1third][ezcol_2third_end]On démarre cette dégustation avec une Savoyarde ; la Mademoiselle Barbe Rouge FPA de la Brasserie du Mont Salève. Cette jeune maison a été ouverte en 2010 par Michael Novo un mordu de houblon qui brassait jusqu’alors en amateur. Depuis, les élégantes étiquettes signées Raphael Gautheyse sont devenues un véritable gage de qualité et les bouteilles en provenance de Neydens ne font pas long feu sur les étagères. On n’exagère pas, la Brasserie du Mont Salève, ça déchire !
Place à la bière ! Dans la large gamme, nous avons choisi une création récente, une IPA ambrée houblonnée revisité avec du Barbe Rouge, un houblon nouveau, dérive de variété US, dont les arômes sont assez marqués fruits rouge. À l’attaque ! De prime abord elle dévoile une belle mousse blanche généreuse et durable. Et elle se distingue par ses reflets dorés et sa couleur jaune pêche, et surtout une opacité bien dense, ambiance smoothie au houblon avec particules de levures en suspension (ce qui n’est pas pour nous déplaire). Côté bulle, la pétillance se fait très discrète. Au nez, on est d’abord imprégné par le côté fruité et résineux très marqué qu’elle dégage. Quant au second nez, il offre et révèle des notes de fruits rouges, de caramel, et quelques notes d’orange fraîche. Et finalement finit par laisser place à quelques notes d’alcool, et surtout aux agrumes. Ça promet !
Trêve de bavardage et place à la bouche. L’amertume se fait sentir dès l’attaque, pour laisser place aux flaveurs d’ananas et de pêche. Comme observé, la bière est assez plate en bulle (un peu comme les petites anglaises) mais n’ayez crainte niveau saveurs, on est servi. Une bonne claque de houblon, avec une belle amertume qui vient tapisser le palais. Elle arbore un petit côté tourbé sur la finale. On en reprend une lampée, afin d’y retrouver les arômes de fruits rouges, heureusement c’est une 75cl. ! Une réussite à recommander aux amateurs de houblon et de fruits.

[/ezcol_2third_end][ezcol_1third]Brasserie : Bendorf
Nom : Kollane Lill
Type : Blonde Pale Ale
Titrage : 5% alc.
Friday Beer Tasting n°13 : French Touch 4[/ezcol_1third][ezcol_2third_end]On continue avec la Kollane Lill de la brasserie strasbourgeoise Bendorf. Là encore, une jeune entreprise crée en 2013 par Benjamin Pastawa , œnologue de formation et brasseur amateur qui a lui aussi eut envie de se jeter dans le grand bain. Et en quelques mois existence, Bendorf a multiplié les sorties (permanentes ou en séries limitées), toujours avec brio (avec qui ?) et s’est bâti une belle réputation. La minute culture G : La Kollane Lill est une fleur jaune légendaire en Estonie, qui selon la tradition veut que pendant le solstice d’été (le soleil ne se couche pas), les couples d’amoureux partent à sa recherche et s’ils la trouvent, leur amour durera pour toujours. Que de romance, place à la dégustation ! D’un joli blond doré, assez claire, elle revêt une très mince mousse blanc cassé qui s’estompe instantanément, et dégage une effervescence modérée. Au nez, on décèle des arômes de poivre, accompagné par une pointe de miel qui lui donne un petit côté sucré, et quelques touches florales discrètes. Après oxygénation, elle nous livre de généreux arômes de malt. Tout cela semble bien équilibré, même si on est un peu passé à côté des agrumes qu’on attendait avec l’Amarillo américain. Allez c’est parti on goûte ! En bouche, on la redécouvre avec un côté iodé plutôt surprenant, mais très vite les houblons prennent le pas. Son amertume longue et soutenue envahit peu à peu notre palais, le houblonnage à froid est bien ressenti, lentement accompagné par des flaveurs de réglisses, pour sur la finale laisser place aux arômes de pamplemousse jaune. Il nous manque une petite tranche de charcuterie pour l’accompagner.

[/ezcol_2third_end][ezcol_1third]Brasserie :  Brasserie Des Garrigues
Nom :  Triple Hot (la saison des ardeurs)
Type : Saison / farmhouse Ale
Titrage : 6,2% alc.

Friday Beer Tasting n°13 : French Touch 5[/ezcol_1third][ezcol_2third_end]Et pour la finale, on termine avec la Brasserie des Garrigues et sa Triple Hot. Située à Sommière dans le Gard, c’est l’histoire de deux amis passionnés Gwenaël  Samotyj et Emmanuel Pierre-Auguste qui ont tout appris de la bière sur le tas en parcourant les brasseries de France. Dès l’adolescence ils réalisent déjà leurs premiers brassins amateurs et cultivent depuis la tradition des real ales britanniques et des bières de garde. On découvre leur Triple Hot, de type Farmhouse Ale, petit rappel sur ce type de bière ici. On note une mousse légère venue chapeauter une robe aux reflets cuivrés. Nous voilà parti sur la route des épices, puisque au nez elle dégage de forts arômes de gingembre, accompagné par quelques notes de caramel. On y retourne bien volontiers, et l’on se laisse guider par ses arômes subtils de poivre blanc couplés au citron vert. Une palette qui ne déçoit pas vu son nom épicé ! L’attaque en bouche est très citronnée avec un côté effervescent qui apporte fraîcheur en bouche. Puis elle est suivie par des flaveurs de gingembre de plus en plus prononcées, avec des notes de gingembre confit qui lui apporte un petit côté sucré. Contrebalancer par la finale très astringente et amer qui permet à cette bière d’aboutir à l’équilibre. Le piment se fait alors sentir quelques secondes plus tard avec un leger picotement dans le fond de la bouche et dans la gorge. Une bière très singulière, bel exemple de la créativité brassicole !
[/ezcol_2third_end][ezcol_1third][/ezcol_1third][ezcol_2third_end] [/ezcol_2third_end] Encore de très belles découvertes, on se retrouve dès vendredi et en attendant très bonne semaine !

Infos Pratiques

pin56  79 rue Saint-Maur -  Paris XI
public11  Métro : Rue Saint-Maur, ligne 3
telephone5  01 77 17 52 97
email5  Ecrivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter houblonnée Pinte ou demi ?

Horaires boutique

Lundi : 16h - 20h
Mardi : 16h - 20h
Mercredi : 16h - 20h
Jeudi : 16h - 22h
Vendredi : 16h - 22h
Samedi : 14h - 22h
Dimanche : Fermé

Espace presse 

 

Suivez-nous

VENEZ VISITER LA BRASSERIE PARISIENNE BAPBAP

Vous aimez savourer de bonnes bières ?

Venez découvrir les hommes, les ingrédients et les savoir-faire qui permettent leur fabrication.  Au programme visite et dégustation !

Visiter la brasserie

0

Your Cart