On est de retour cette semaine avec l’ultime épisode de notre saga illustrée sur la fabrication de la bière. Après vous avoir expliqué et présenté les ingrédients, le maltage, le concassage, le brassage, puis la fermentation, on clôture aujourd’hui avec la dernière étape : l’embouteillage suivi de la refermentation en bouteille.

Embouteillage

Lorsque la bière est arrivée à maturation, après la garde à froid (qui permet d’éliminer les levures et particules qui seraient restées en suspension), elle est désormais prête à être embouteillée. Certaines brasseries font aussi une filtration supplémentaire, pour rendre la bière plus limpide. D’autres vont même jusqu’à la pasteuriser (pour des raisons règlementaires pour exporter dans certains pays ou garantir une certaine “stabilité”…). Chez BAPBAP, on aime bien nos petites particules et surtout préserver le goût de notre bière, donc pas de ça chez nous ! L’embouteillage peut être fait de différentes façons : en bouteille, en cannette ou en fût.

Avant de commencer l’embouteillage, les bouteilles sont impérativement rincées et si ce sont des bouteilles récupérées (dans le cadre de la consigne) elles sont aussi désinfectées. Sachez que la plupart du temps, l’embouteillage se fait sur une chaîne plus ou moins automatisée. On distingue deux catégories d’embouteillage : les bières refermentées en bouteille et les bières (dites) classiques. Pour ces dernières on ajoute du CO2 juste avant le capsulage.

Une fois remplies, les bières sont étiquetées et emballées, et s’ensuit enfin en dernier lieu le conditionnement en carton. Direction ensuite la chambre chaude (22°C à 24°C) pour lancer la refermentation en bouteille.

La refermentation en bouteille a pour objectif d’augmenter le degré d’alcool et dissoudre dans la bière le CO2 produit naturellement lors de cette dernière fermentation. Afin d’enclencher ce processus, il faut ajouter du sucre et selon les recettes de la levure, ce qui permettra alors de finaliser le titrage et une bonne carbonatation pour offrir une bière pétillante. La bière est enfin placée dans un local plus froid, pour lui permettre de s’enrichir en arôme et en saveur.

La fabrication illustrée de la bière artisanale est à présent terminée, désormais vous en savez un peu plus sur les étapes clés nécessaires à la fabrication de la bière !

Votre dose d'actu houblonnée directement dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Merci ! Vous aurez bientôt de nos nouvelles.

VENEZ VISITER LA BRASSERIE PARISIENNE BAPBAP

Vous aimez savourer de bonnes bières ?

Venez découvrir les hommes, les ingrédients et les savoir-faire qui permettent leur fabrication.  Au programme visite et dégustation !

Visiter la brasserie

0

Your Cart