Après notre ballade en Italie, cette semaine, Archibald a pris l’Eurostar pour rendre visite à notre futur matériel, il en a profité pour nous ramener quelques petites mousses. Quatre brasseries londoniennes, toutes situées sous des arches de chemin de fer (encore en activité) : hasard ou coincidence ? Let’s find out my dear Watson…Et pour ce mettre dans une ambiance 100% British, notre dernière playlist Brassage Sonore qui revisite quelques classiques contemporains d’Outre-Manche. Let the music play !
Brasserie : The Kernel
Nom : London Sour
Type : Sour Ale
Titrage : 3,2% alc.

On commence par le quartier Bermondsey, avec The Kernel et son design minimaliste “signature” pour cette London Sour. A l’œil, nous sommes ici en territoire non-filtré avec un blond pâle assez trouble. Fidèle au style Sour Ale, le nez est assez piquant, épicé avec une touche acide de citron. Ce type de bière s’inspire des bières acides belges comme la Geuze (la fermentation naturelle en moins), avec l’ajout de bactéries acidifiantes. Ici, l’équilibre est très réussi, les saveurs herbacées et de citron venant à la rescousse d’une aigreur et d’une acidité qui rendent cette bière extrêmement désaltérante. Et avec un titrage tout doux à 3,2%, on y revient volontier. Vive en bouche et sèche sur la finition, moins tanique qu’une Geuze, elle plaira sans doute aux amateurs de vins blancs. On va s’en garder quelques unes pour faire durer l’été quand viendra l’automne.
Brasserie : Camden Town Brewery
Nom : Camden Hells Lager
Type : Lager
Titrage : 4,6% alc.

Direction le Nord-Ouest de Londres chez nos amis de Camden Town Brewery pour ce qui est devenu un classique : la Camden Hells Lager. Première création de Jasper et son équipe, elle a été lancée en 2010 avec l’ambition de rivaliser avec les productions allemandes. Comme Jasper l’explique : “When you’re brewing lager, there’s nowhere to hide. You can’t hide it through hops, yeast or grain.” Après 4 années d’expérience, le sujet est bien maîtrisé !  La Hells Lager allie l’aspect vif et sec des Pillsner (par son malt du même nom) et la douceur des Helles allemandes. L’aspect est doré clair, limpide (filtrée), coiffé d’une belle tête mousseuse et crémeuse. Le nez est relativement simple avec des senteurs de paille, foin, et citron. L’entrée en bouche est très vive, rafraîchissante, grâce notement à une bulle légère et abondante (chose rare chez nos voisins britaniques). Puis les saveurs sont dominées par le citron et une amertume sèche mais assez courte en bouche qui donnent envie d’y revenir. Bref, un exercice de style parfaitement réussi.
Brasserie : Brew By Numbers
Nom : Saison 01/01 (Citra)
Type : Saison
Titrage : 5,4% alc.

De retour à Bermondsey, à quelques arches de The Kernel, pour découvrir la Saison 01/01 de Brew By Numbers. Ils nous livrent ici une interprétation moderne des Farmhouse belges, avec l’originalité d’un houblonnage unique au Citra, une variété aromatisante qu’on voit plutôt dans les IPA que sur ce type de Saison. Le malt est lui aussi très travaillé des blés maltés et non-maltés (mais ça vous l’aviez deviné car vous maîtrisez parfaitement les Saisons depuis notre virée en Italie…). Et alors me direz-vous ? Et bien c’est plutôt très réussi ! Une belle couleur dorée, trouble, coiffée d’une mousse blanche bien dense, nous invitent à y plonger le bout du nez. On s’exécute pour découvrir un chouette mélange de senteurs, les fruits frais du Citra donnant parfaitement la réplique à l’aigreur propre aux Saisons. En bouche, l’équilibre se prolonge, avec des épices qui viennent compléter le tableau. Certains pourraient regretter le trop plein de saveurs (on n’est pas dans la simplicité de chez Camden)… on s’en accommode bien !
Brasserie : Partizan Brewing
Nom : Porter 8 grain
Type : Porter
Titrage : 5,9% alc.

On termine à quelques encablures, toujours à Bermondsey avec la Porter 8 grain, l’une des 6 Porter de la brasserie Partizan Brewing (dans la même famille on peut aussi retrouver la 5, 6, 7 et 9 grain). Sa couleur brune très foncée et sa mousse nous donnent envie de lever le coude. Ses malts torréfiés dégagent une odeur prononcée de chocolat et de pain que l’on va retrouver directement en bouche suivis d’arômes de noisette. Quoi que fortement maltée (malt aromatique + malt torréfié), cette Porter reste sobre du côté des saveurs corsées de café (assez discrètes).
D’aspect similaire à sa cousine la Stout, la Porter garde une texture plus legère, moins crémeuse qui nous entraîne vers une longue finale veloutée. Une excellente découverte même pour les non-initiés à la brune.
That’s all folks ! Encore de belles choses ce vendredi, à la semaine prochaine. Cheers mates !

Votre dose d'actu houblonnée directement dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Merci ! Vous aurez bientôt de nos nouvelles.

VENEZ VISITER LA BRASSERIE PARISIENNE BAPBAP

Vous aimez savourer de bonnes bières ?

Venez découvrir les hommes, les ingrédients et les savoir-faire qui permettent leur fabrication.  Au programme visite et dégustation !

Visiter la brasserie

0

Your Cart