Cette semaine, nous sommes ravis d’accueillir Guillaume Hebrard, caviste de la Moustache Blanche, passé nous rendre visite. Il n’est pas venu les mains vides et nous a apporté deux de ses coups de cœur du moment et une nouveauté !

La Moustache Blanche se situe à quelques encablures de la brasserie près de Bastille (IVème arrondissement), et propose depuis 2 ans une solide sélection de bières à l’image de son taulier : une gamme éclectique, exigeante, soigneusement sélectionnée, et toujours accompagnée de bons conseils pour les apprécier. Le tout dans une bonne humeur communicative et une ambiance jazzy qui mettent tout de suite à l’aise. Guillaume organise aussi des dégustations pour partager sa passion de la mousse. Bref, la Moustache Blanche est une adresse de référence à faire figurer dans votre carnet de bons plans parisiens !

Brasserie : Siren Craft Brew
Nom : UnderCurrent
Type : Oatmeal / American Pale Ale
Titrage : 4,5% alc.

Premier coup de cœur de Guillaume, la UnderCurrent de la brasserie anglaise Siren Craft Brew, fondée en 2012 par Darron Anley, inspiré par les créations américaines ! Leur première bière est une Strong Ale à 9%, il y a du level ! Avec son univers marin légendaire Siren Craft Brew a réussi à charmer plus d’un beer geek et se bâtir une belle réputation. On en profite pour vous éclairer sur le terme oatmeal, qui signifie en français « repas d’avoine ». Cet ingrédient est généralement utilisé dans les stouts pour leur donner un côté soyeux et des arômes de porridge. Ici, il est ajouté à une base de malts clairs et on est clairement dans l’univers des Pale Ale.

Finis la théorie, place à la pratique ! Á l’œil, on découvre une belle tête beige et une robe trouble blonde orangée. Elle arbore un petit côté crémeux et contient quelques fines bulles. On soupçonne l’avoine d’être à l’origine de sa texture crémeuse. Au nez, ce sont tout de suite les houblons qui prédominent. Après oxygénation, les arômes d’agrumes et citron entrent en scène ! Ajouter à cela, un côté floral qui se développe en parallèle. En bouche, elle est remarquablement crémeuse avec une attaque tout en douceur. L’amertume prend de l’ampleur sur la transition, accompagnée par un côté très herbacé. L’amertume monte en puissance jusqu’à venir tapisser l’ensemble du palais. Sur la finale, une note de pamplemousse jaune vient se joindre à ce corps rond et complexe ! Il faut aimer le houblon, l’amertume est importante mais le côté crémeux et le titrage raisonnable, lui donne une personnalité singulière, assez accessible. On est sous le charme.

Brasserie : Saint-Georges 
Nom : Ambrée façon Scotch Ale
Type : Ambrée façon Scotch Ale
Titrage : 5,5% alc.

On poursuit avec une autre recommandation de notre hôte moustachu, la Ambrée façon Sctoch Ale de la brasserie Saint-Georges. Et c’est en terre bretonne au cœur du Morbihan, que Jérôme Kuntz alsacien d’origine a ouvert à l’été 2011 sa microbrasserie. Á l’époque tout juste équipé de 3 cuves et 3 fermenteurs, il réalise un premier brassin de 200 litres pour lancer la commercialisation. Aujourd’hui sa production annuelle s’élève à 130hL par an, belle progression ! La microbrasserie artisanale Saint-Georges produit dorénavant 7 styles de bières différentes, qui sont soumises à la Charte Nature et Progrès et s’inscrit dans une démarche locale forte (le malt d’orge provient d’un agriculteur bio voisin, ses houblons alsaciens sont également bio). Au passage un petit message à caractère informatif : Scotch Ale est une appellation nord-américaine pour désigner une bière de barley wine très maltée et moyennement corsée (entre 7 et 10% d’alcool).

L’ambrée façon Scotch Ale est une édition automnale (limitée). Au premier coup d’œil, on se laisse rapidement tenter par la belle tête crémeuse beige qu’elle arbore, jumelée à une robe brune aux reflets caramel intenses. Elle affiche d’ores et déjà un aspect très « gourmand ». Le premier nez révèle une note fumée, rapidement rattrapé par des arômes floraux. Apparaissent ensuite une pointe d’arôme boisé, une touche de coriandre et de caramel. Elle offre un nez sucré, arborant un léger côté liquoreux et peu alcoolisé (contrairement à ce que l’on peut avoir sur ce type de bière). En bouche, l’alcool est à peine perceptible, c’est un goût de fumé qui prend possession de notre palais, très prononcé mais juste ce qu’il faut pour ne pas devenir écœurant. On se laisse séduire par sa texture onctueuse, et une légère pétillance rafraîchissante sur la bout de la langue ! On décèle également un petit côté tourbé, ainsi que quelques épices. Sur la finale, elle livre une pointe de café mêlé au caramel. Superbe découverte, accessible et très bien équilibrée !

Brasserie : De Dolle Brouwers
Nom : Oerbier
Type : Belgian Strong Dark Ale
Titrage : 9,5% alc.

Pour cette dernière bière, Guillaume nous a apporté une bière qu’il n’a pas encore goutée mais dont la réputation nous fait trépigner d’impatience : la brasserie belge De Dolle Brouwers située à Esen en Flandre Occidentale. Cette brasserie fut tout d’abord créée en 1835 par Louis Nevejan et était à la fois une brasserie et une distillerie. Á sa mort la brasserie est vendue à un dénommé Alouis Costenoble, 3 générations de brasseurs se succèderont ensuite jusqu’en 1980 à la fermeture de la brasserie. Reprise en 1980 par deux frères Kris et Jo Herteleer, étudiants à l’époque ils souhaitent relancer l’activité de la brasserie pour y produire leur Oerbier, création grâce à laquelle ils avaient remporté un concours organisé par la confédération des brasseurs. N’en faisant pas leurs métiers l’un est architecte et l’autre médecin, ils en ont confié la gestion à leur chère mère ! Pour la petite anecdote, De Dolle Brouwers signifie en français brasseurs fous. Voilà pour la partie historique.

Au premier coup d’œil, on ne peut passer à côté de la tête beige voluptueuse et crémeuse qui la caractérise. Quant à la robe, elle est bien brune agrémentée par quelques reflets rubis. Relativement limpide, on décèle aisément quelques fines bulles. Passons au nez, c’est tout d’abord l’acidité qui nous frappe, et nous évoque les levures sauvages. Elle nous fait penser à une Rouge des Flandres, en moins sucrée. On la laisse reposer quelques minutes, et on y retourne. C’est définitivement un nez malté et acide que l’on découvre, accompagné de quelques arômes de fruits exotiques. Il est temps d’en prendre une lampée ! Très déroutante, on retrouve le côté Rouge des Flandres mais en beaucoup moins aigre. Elle est un petit peu sucrée, et tapisse l’ensemble du palais avec un léger coté mentholé. Sur la finale, la complexité de son amertume poivrée entre en piste ! L’alcool quant à lui ne nous parviendra qu’en fin de bouche et de manière très raisonnable lorsque l’on sait qu’elle est titrée à 9,5%. Décidément, ils sont forts ces belges.


Encore un Friday Beer Tasting riche en découvertes, merci à Guillaume d’avoir bravé le froid pour se joindre à nous. On vous retrouve la semaine prochaine. Cheers !

La Moustache Blanche
16, rue des Tournelles, 75004 Paris
lamoustacheblanche.fr
facebook.com/MoustacheBlanche
@moustacheblanch

Votre dose d'actu houblonnée directement dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Merci ! Vous aurez bientôt de nos nouvelles.

VENEZ VISITER LA BRASSERIE PARISIENNE BAPBAP

Vous aimez savourer de bonnes bières ?

Venez découvrir les hommes, les ingrédients et les savoir-faire qui permettent leur fabrication.  Au programme visite et dégustation !

Visiter la brasserie

0

Your Cart